vendredi 6 décembre 2019

Jordanie - 6 - Pétra - 1° partie

Pétra.
Pétra la merveilleuse...
Pétra l'ensorceleuse...

A Noël 2009, nous avions fait une croisière en Mer Rouge. Nous avions accosté à Aquaba pour deux jours, et étions partis à la découverte de Pétra, une ancienne cité nabatéenne. Un véritable coup de coeur. Nous étions tombés sous le charme de cette "merveille de beauté, de couleurs, de poésie de la nature" (extrait de mon carnet de l'époque 😉). Nous nous étions promis de revenir un jour dans ce pays riche en histoire, si accueillant et aux paysages époustouflants.
En arrivant au Trésor en décembre 2009@enrouteavecjoetdany
La même vue, 10 ans plus tard@enrouteavecjoetdany
Octobre 2019, le rêve se réalise.

Tôt, nous quittons notre charmant hôtel pour nous diriger vers l'entrée du site de Pétra.

Pétra, une ville très puissante de l'Antiquité, était la capitale du royaume nabatéen et célèbre de nos jours pour ses tombeaux sculptés dans la roche rose-orangée. Elle était stratégiquement placée sur la route des caravanes reliant l'Orient à l'Occident. Le royaume nabatéen rayonnait grâce à ses richesses, et dominait l'actuelle Jordanie, le sud de la Syrie, une partie d'Israël et de l'Egypte jusqu'au nord-ouest de l'Arabie Saoudite, eh oui, un fameux territoire.
A première vue, le territoire désertique, inhospitalier et dépourvu de ressources offrait peu d'intérêt. Mais le contrôle des caravanes, avec les marchandises les plus exotiques et fort convoitées, a apporté aux Nabatéens , peuple arabe d'origine nomade, gloire et prospérité.
La capitale de leur royaume se trouvant dans une petite vallée enserrée de hautes montagnes était ainsi préservée des regards ennemis. Cette protection naturelle a évité de construire des murailles. La cité a reçu le nom de Pétra ou rocher par les Grecs. Les Nabatéens lui avaient donné le nom de Rqm signifiant "jeux de couleurs" dû aux magnifiques tons rouge-orangé.
Ah oui, l'âge d'or de la ville date du 1° s av JC  jusqu'au 1° s ap JC. Puis les Romains arrivèrent...
C'est en août 1812 qu'un explorateur suisse, Johann Ludwig Burckhardt, a redécouvert les lieux...par hasard.
Le royaume nabatéen
Pétra a été inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco en 1985, et classée en 2007 parmi les Sept nouvelles Merveilles du monde moderne.
https://whc.unesco.org/fr/list/326/
https://www.merveilles-du-monde.com/Sept/Liste-des-sept-merveilles-du-monde-moderne.php
Au Centre des Visiteurs@enrouteavecjoetdany
Après avoir fait toutes nos démarches administratives au Centre des Visiteurs (contrôles des sacs, Jordan Pass et Passeport), nous nous dirigeons vers le Siq.
Plan de Pétra avec le Siq à droite@enrouteavecjoetdany
Plus de 800 sites ont été répertoriés dont plus de 500 tombes.
Le "centre-ville"@enrouteavecjoetdany
Nous allons faire une marche de 6 km entrecoupée d'explications par Ahmed, puis nous serons libres.
Il y a beaucoup de monde, les chevaux avec ou sans calèches, attendent le voyageur fatigué ou  pressé.
Nous ne voulons pas profiter de ces pauvres bêtes qui font des allers-retours en courant sous la chaleur et le poids des visiteurs. Bon, il est vrai aussi que c'est un véritable business qui nourrit de nombreuses familles de bédouins...
Mais nous préférons marcher afin de mieux profiter des lieux.

Nous commençons notre visite et passons devant les premières Tombes.
Les premières tombes@enrouteavecjoetdany
Sur notre droite, nous voyons trois monuments carrés monolithiques : les Blocs des Djinn (= esprit en arabe) taillés dans la roche blanche et sculptés de bas-relief. Ce sont certainement des chambres funéraires.
Les Blocs des Djinn@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Un peu plus loin, sur notre gauche : le Tombeau aux Obélisques du I° s av JC surmonté de quatre rares stèles pyramidales, avec au centre une niche décorée d'une statue. En-dessous se trouve le triclinium, qui était un lieu de recueillement et une salle à manger, avec trois bancs, où se déroulaient les banquets annuels en hommage aux défunts. C'est un bel exemple d'un complexe funéraire, bien qu'il soit le seul "tombeau - triclinium" dans la même paroi et l'un au-dessus de l'autre.
La façade est assez imposante avec 15,9 m de large sur 12,3 m de haut.
Nous avons déjà l'eau à la bouche en pensant à la suite de la journée.
Le Tombeau aux Obélisques@enrouteavecjoetdany
L'arrivée à Pétra se fait par un défilé (= Sîq en arabe) naturel, étroit, sinueux, entre deux immenses parois de roche jusqu'à 100 m de haut, pour déboucher majestueusement sur le Temple du Trésor.
Le Siq@enrouteavecjoetdany
Nous arrivons au Siq, l'entrée du défilé. Il mesure 1,2 km et débute près d'un barrage construit en 1963 sur une digue nabatéenne datant de l'an 50 pour empêcher les crues de couler dans le Siq. En 2009, le sol était en terre et en pierres, aujourd'hui le chemin est recouvert de béton.
C'est en fait un bloc, un énorme bloc😉😃,  qui a été fissuré par l'action des forces tectoniques. Par endroit, le Siq ne mesure que 2 m de large. Les roches montrent des dégradés de couleur s'étageant du blanc très clair jusqu'au rouge très foncé en passant par des roses et des jaunes.
En 2009@enrouteavecjoetdany
10 ans plus tard@enrouteavecjoetdany
Nous avançons doucement en profitant de chaque instant, là tu te rappelles, et ici? Nous sommes tellement heureux d'être à nouveau dans ce magnifique endroit. 
L'entrée est bien gardée 🤣@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Sur les parois, on peut découvrir des figures divines, des niches avec des autels sculptés, des inscriptions.
@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Il y a même un bas-relief d'un caravanier avec un chameau. On distingue bien les pattes et la forme du ventre. 
@enrouteavecjoetdany
Quelques rencontres comme le rocher à l'éléphant.
@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Il y a quelques vestiges des rigoles taillées dans la roche qui acheminaient l'eau jusqu'à la cité.
@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Encore quelques vues dans le Siq.
@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

Là, le Trésor est tout près...@enrouteavecjoetdany
Nous approchons du Trésor, qui est toujours aussi beau, et le coeur est toujours aussi excité de le redécouvrir. Oh oui, c'est toujours un émerveillement. Pourtant, nous retournons rarement deux fois au même endroit, peur d'être déçus peut-être. En tout cas, cette journée sera formidable, un véritable enchantement.
@enrouteavecjoetdany
On peut le découvrir doucement entre les roches avant d'arriver jusqu'à la majestueuse façade hellénistique qui se révèle sous un beau soleil qui l'illumine.
En 2009....@enrouteavecjoetdany

En 2019....@enrouteavecjoetdany
De nombreux visiteurs font demi-tour dès qu'ils atteignent le Trésor qu'ils photographient. Quelle erreur... C'est superbe, mais le reste de la cité vaut vraiment le coup d’œil.
Si le temple vous dit quelque chose, eh bien, c'est le lieu d'une scène de cinéma célèbre où Indiana Jones et son père galopent à cheval dans "Indiana Jones et la dernière Croisade" ou pour les bédéphiles, Tintin y était dans "Coke en Stock".

Le Trésor ou temple de la Khazneh est l'un des plus beaux et impressionnants monuments du monde antique. Il a été taillé à même la roche, sur un versant abrupt, dans un espace restreint et protégé, ce qui lui a permis de ne pas souffrir des éléments naturels. 
@enrouteavecjoetdany
La légende raconte qu'un tout-puissant Pharaon a fait construire ce temple pour abriter ses nombreuses richesses dans l'urne en pierre de 3.5 m de haut qui couronne le sommet. Mais, on n'a  jamais rien découvert. Les archéologues, après avoir pensé qu'il s'agissait d'un temple, considèrent de nos jours qu'il s'agit d'un mausolée.
@enrouteavecjoetdany

L'urne en pierre@enrouteavecjoetdany
Sa façade, impressionnante avec ses 25 m de large pour 39 m de haut, a été sculptée entre 100 et 200 av JC. On distingue 2 niveaux : la partie inférieure est composée de 6 colonnes soutenant une frise et un fronton; la partie supérieure présente une construction circulaire coiffée d'une urne, ainsi que deux pavillons portant un fronton brisé. Une décoration assez chargée agrémente la façade.
@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
De chaque côté de la porte d'entrée, deux bas-reliefs représentant des figures masculines qui seraient Castor et Pollux, les jumeaux de Zeus dont l'un est mortel et l'autre immortel. Protecteurs des marins et des voyageurs, nous quoi😊, ils accompagnent également les morts dans leur voyage vers l'au-delà. Ici, ils ont une double mission : veiller les défunts et accueillir les visiteurs. Ne dirait-on pas qu'il nous indique le chemin vers la ville?
@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Le monument repose sur un podium, en grimpant quelques marches on peut voir une salle carrée sans décoration. En 2009, nous pouvions grimper les marches, actuellement l'entrée y est interdite.
@enrouteavecjoetdany

A l'entré de la tombe@enrouteavecjoetdany
L'intérieur@enrouteavecjoetdany
@enrouteavecjoetdany

Soubassement@enrouteavecjoetdany

L'envers du décor...@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Nous poursuivons notre découverte avec quelques tombeaux dont la Rue aux Façades. Ce sont plus d'une quarantaine de tombes et d'habitations construites par les Nabatéens rappelant le style architectural assyrien.
@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

L'intérieur d'un tombeau@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

Au même endroit, il y a 10 ans...@enrouteavecjoetdany
Nous n'avons pas vu le musicien...@enrouteavecjoetdany

La Rue aux Façades@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Nous rejoignons le Grand Théâtre, sculpté sur un des flancs d'une colline pendant la première moitié du 1° s ap JC. Ce théâtre pouvait contenir entre 7 000 et 10 000 spectateurs sur 45 rangées divisées en trois sections comme dans les autres théâtres. Il a été fortement endommagé par le tremblement de terre de 363 ap JC et par de nombreuses crues qui ont emporté les pierres.
Le Théâtre@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
Plus loin, nous remarquons sur notre droite les façades des Tombeaux royaux sur la grande falaise orientée vers le centre de Pétra et la dominant. Ils ont été nommés ainsi car les archéologues présument qu'ils accueillaient les sépultures des rois nabatéens : il y a le Tombeau-palais, le Tombeau corinthien et le Tombeau à l'Urne.
Nous n'aurons pas le temps cette fois-ci d'aller les visiter donc, je mets quelques photos de 2009.
Le Tombeau à l'Urne@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

A l'entrée du tombeau@enrouteavecjoetdany
L'intérieur@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

Tombeau de la Soie@enrouteavecjoetdany
 En 2009, le temps nous étant compté nous n'avions pas été plus loin.
Vue sur l'Allée aux Colonnes et le Qasr el-Bint@enrouteavecjoetdany

Quelques vues en 2019@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany

@enrouteavecjoetdany
L'environnement@enrouteavecjoetdany

Vue depuis le quartier chrétien@enrouteavecjoetdany
Passés les Tombeaux Royaux, nous prenons l'Allée aux colonnes et arrivons au resto où nous allons prendre notre repas, très moyen, mais on a l'occasion de reposer nos pieds 1/2 h 😅🤣.
Reconstitution de Pétra

@enrouteavecjoetdany
Dany décide de grimper les 800 marches jusqu'au El-Deir, le Monastère. Moi, avec ma tendinite aux hanches (je râle sec et ferme) je vais partir à la découverte du Grand Temple et du quartier chrétien. Nous nous donnons une heure de rendez-vous.
Suite dans la deuxième partie de Pétra.