dimanche 6 décembre 2015

Bolivie - 6 - Potosi

Départ à 7h00....
Nous partons vers Potosi, ancienne ville impériale sous Charles Quint, aujourd'hui déclarée Patrimoine culturel de l'Humanité par l'Unesco......
Le trajet du jour : Sucre -Potosi -Uyuni
Flaco nous explique la vie quotidienne des boliviens, le service santé, l'éducation, etc.
Le salaire de base est de +/- 240$ -25000 Bolivianos. Un ouvrier peut atteindre 400 à 500$. Souvent, ils ont 2 jobs pour s'en sortir, parfois 3....

Nous voyons le fleuve Rio Picco Mayo qui délimite la frontière entre l'Argentine et le Paraguay. En décembre, il y aura de l'eau qui vient des Hauts plateaux du Paraguay. dans la vallée, nous sommes à 2000 m d'altitude, puis après, nous remonterons en altitude.
Le fleuve Picco Mayo presqu'à sec et les acacias en fleurs @enrouteavejoetdany

Le péage @enrouteavejoetdany

Les champs sont prêts à être plantés de pommes de terre @enrouteavejoetdany
Suivra l'histoire d'Ernesto Guevarra, Le Che ayant une grande importance aux yeux des boliviens, qui en ont fait un héros.


http://info.artisanat-bolivie.com/Che-Guevera-en-Bolivie-a433-sm116

Nous traversons les hauts plateaux andins pour arriver près de la montagne Cerro Rico ("Montagne riche") au pied de laquelle se trouve Potosi et  traversons des cultures de pommes de terre, de fèves, de blé, du houblon et des petits pois.
Les terrains sont pratiquement prêts pour les semences.
Le 21, ce sera l'équinoxe du printemps.

9h45, nous sommes en vue de Potosi.
Il y a un aéroport, mais il n'y a aucun avion à cause du vent.
Il y a quelques semaines encore, il n'y avait pas moyen de venir à Potosi à cause des grèves des mineurs......

Juillet 2015 - Grève à Potosi -- http://www.rfi.fr/
Potosi, 4060 m d'altitude, est une ville minière  fondée en 1545 dès la découverte des minerais d'argent qui en a fait sa richesse, puis son déclin.
Potosi :
"Je suis la riche Potosi
Trésor du monde
Objet de convoitise des rois"
Ci-dessus, cette citation figurait sur le 1° blason de la cité.
Les Conquistadors n'ont jamais trouvé l'eldorado tant convoité, mais ils se sont emparés de Potosi et de ses mines d'argent.
Plus de 30.000 tonnes d'argent furent extraites pour les envoyer en Espagne, et en faisant des millions de morts.
Potojsi en quecha signifie tonnerre ou explosion.
Potosi, ville minière, 4060 m d'altitude @enrouteavejoetdany

Iglesia de la Merced @enrouteavejoetdany
Nous faisons un tour de ville en commençant par la Plaza 10 de Noviembre et la Cathédrale de style néoclassique (1564-1600 puis 19°), quelques églises, le mercado et l'Hôtel de la Monnaie, superbe Musée...
Plaza de 10 de Noviembre et El Cabildo (le Conseil communal) @enrouteavejoetdany

Le coeur historique @enrouteavejoetdany

La Cathédrale @enrouteavejoetdany

Beau balcon en bois @enrouteavejoetdany

Casa Nacional de la Moneda @enrouteavejoetdany
@enrouteavejoetdany
Alors, ici, pour aller au musée, il faut s'habiller chaudement : polaires, écharpes et gants sont nécessaires si on ne veut pas geler sur pied.
La cour @enrouteavejoetdany

Presse @enrouteavejoetdany

@enrouteavejoetdany

La cour principale @enrouteavejoetdany

La porte d'entrée du Musée @enrouteavejoetdany
La Casa Nacional de la Moneda fut édifiée entre 1753 et 1773 près de la Cathédrale sur le lieu du premier Hôtel des Monnaies construit en 1572. Les espagnols y frappèrent la monnaie pour la Couronne jusqu'au 19° s. C'est le bâtiment civil colonial le plus grand et le plus important des Amériques
Le bâtiment possède une belle cour ornée d'une fontaine de pierre, un masque de Bacchus.
Les murs épais (plus d'1 m) en ont fait aussi une prison, une forteresse et le quartier général de l'armée bolivienne durant la guerre de Chaco.
Ce bâtiment renferme des trésors historiques : collection de peintures religieuses,
La Vierge symbolisant le trinité de l'histoire bolivienne : les mines, la religion et la Pachamama - www.photomediaservice.com

d'immenses engrenages en bois et machinerie des presses qui frappaient la monnaie. Jusqu'en 1869, les machines étaient actionnées par les esclaves, puis par des chevaux, ensuite ce sera des machines à vapeur. Il y a également une expo numismatique avec la première pièce de la République bolivienne entre autres.
Wikimedia - les engrenages
Le travail de fonte - www.eldia.com.bo
http://bolivia.for91days.com/2011/06/08/the-casa-de-la-moneda-in-potosi

Cette visite a été une très belle découverte, intéressante et enrichissante......
Tour de la Compagnie de Jésus @enrouteavejoetdany

Petite dose de rappel...@enrouteavejoetdany
A la sortie, Flaco nous emmène dans la cour derrière la Torre de Compania de Jesus avec son style mestizo baroque et nous offre des empanadas, chaussons aux œufs, poulet et oignons.
Sculpture dans la cour près de la Tour  @enrouteavejoetdany

Reflet @enrouteavejoetdany

@enrouteavejoetdany
Nous nous dirigeons vers le marché,
Marché @enrouteavejoetdany

Robes de mariées @enrouteavejoetdany

Poteau électrique @enrouteavejoetdany
Dany est partout @enrouteavejoetdany
l'église de San Lorenzo de Canargas avec son portail ouvragé de style mestizo baroque qui a été sculpté dans la pierre au 16°.
Iglesia de San Lorenzo de Canargas @enrouteavejoetdany

@enrouteavejoetdany

@enrouteavejoetdany

@enrouteavejoetdany
Chez le boucher du coin @enrouteavejoetdany

Achat de coca @enrouteavejoetdany

Beaux balcons en bois @enrouteavejoetdany

Rue typique de Potosi @enrouteavejoetdany
Et nous nous retrouvons devant l'Arcos de Cobija dans le sud de la ville où nous avons une vue sur le Cerro Rico (mines). Vu les événements, la visite des mines a été supprimée du programme.
La montagne où se trouvent les mines @enrouteavejoetdany
Sortie d'école, vue sur le Cerro Rico de l'Arcos de Cobija @enrouteavejoetdany
Couvent de Santa Teresa @enrouteavejoetdany

Jus de fruits local @enrouteavejoetdany
Le soleil est là mais il fait froid. Brrrrr.
Nous partons vers Uyuni à 3665 m, située à 240 km de Potosi.....
Nous traversons la Cordillère de Los Frailes. imposante chaîne dentelée, il y a là la mine d'argent de Porco, déjà exploitée sous les Incas. Cette cordillère est le berceau de la communauté Jalq'a, peuple de langue quechua, agriculteur par tradition mais qui s'ouvre au tourisme.
Dans la Cordillère à 4800 m d'altitude @enrouteavejoetdany

@enrouteavejoetdany

Curiosité géologique @enrouteavejoetdany
Nous commençons à rencontrer nos premiers élevages de lamas : le lieu d'aisance, le retour au parcage pour la nuit, très dociles, les bêbêtes...
Panneau routier très explicite @enrouteavejoetdany
On découvre la différence entre les lamas : grands, élancés, robustes et qui possèdent une laine assez grossière servant à confectionner des couvertures, des cordes, etc. Et les vigognes, plus fines, élégantes et plus sauvages, de couleur fauve sont maintenant protégées.
Nos premiers troupeaux de lamas @enrouteavejoetdany

@enrouteavejoetdany

Des alpagas @enrouteavejoetdany

@enrouteavejoetdany

Les dortoirs @enrouteavejoetdany

Des vigognes @enrouteavejoetdany
Nous retrouvons l'Altiplano bolivien comme à La Paz.
Pour parer le mal d'altitude, nous prenons nos feuilles miracle.
Je passe mon temps...@enrouteavejoetdany
Nous traversons de superbes paysages, mais cela devient long.
Notre chauffeur roule assez vite. Ce sera la seule fois où nous aurons quelques doutes sur la conduite. D'ailleurs, la fenêtre de toit s'envole dans la cordillère. Le chauffeur essaie de bricoler sous les conseils des hommes, l'arrivée à Uyuni est assez fraîche, on roule en décapotable, ha ha ha.
Flaco essaye de réparer le toit @enrouteavejoetdany
A Uyuni, nous nous arrêtons à l'hôtel Girasoles. Ce petit hôtel est situé dans le centre dans une rue typique du lieu, avec les herbes folles qui sont poussées par le vent constant et glacial.
Le réceptionniste est en anorak et en gants, ça veut tout dire, ha ha ha.
La vie est assez rude ici, mais ce lieu est le point de départ de périple à travers des sites parmi les plus extraordinaires d'Amérique du Sud : le Salar de Uyuni et la région du Sud-Lipez. Alors, malgré son climat glacial, Uyuni est assez mouvementée avec tous ses  voyageurs venant découvrir ce superbe endroit.

Hôtel Girasoles à Uyuni
Il fait froid avec un vent piquant.
Notre chambre est typique mais confortable. Bon, on n'est pas difficile aussi, hein. Mais il y a un chauffage électrique, il y a une douche avec de l'eau chaude, un WC, de grosses couvertures.
Que demande le peuple???
J'en profite pour trier nos bagages, on s'installe pour 2 nuits.
Notre chambre @enrouteavejoetdany

Mobilier en cactus, la bougie est prête pour les pannes électriques @enrouteavejoetdany
Ahhh une bonne douche chaude, le problème c'est quand on sort de celle-ci, brrrrr, eh bien oui pas de chauffage dans la salle de bains....
Rendez-vous pour aller au Dona Isabelle, de l'autre côté de la Plaza de Armas.
Nous avons droit à une énorme pizza que j'accompagne d'un verre de vin blanc bolivien, doux et fruité, Dany se contentant d'une bière locale de 600 ml.....
Il fait chaud, l'ambiance est à l'avenant.
Mais quand on sort , c'est autre chose, il doit faire +/-1 degré, on a nos anoraks et nos bonnets enfoncés sur la tête, c'est vivifiant.
Le chauffage dans notre chambre démarre à 22 h. On s'installe sous nos couvertures, on regarde des jeux à la TV en espagnol...

Nous apprendrons plus tard que des personnes d'un autre groupe ont râlé quand au froid. Tu sais, quand même que tu vas en altitude, à la fin de l'hiver, et tu dois t'attendre à une certaine rusticité...Sur ce, le lendemain, il y avait des chauffe-terrasses dans le hall de l'hôtel.
Franchement, nous, cela ne nous a pas dérangé. Tu t'habilles en conséquence, non mais.....